• Marie Claire Maison dans les pays nordiques

    Ah ! Encore un reportage en Finlande dans le dernier numéro de Marie Claire Maison (numéro 414, juillet-août 2007) ! J'ai fait le compte : il y a eu, dans les 6 derniers numéros, 3 reportages en Suède et 3 reportages en Finlande. Bizarrement, aucun récemment pour la Norvège (il faut, je crois se reporter au numéro 396 d'avril 2005 pour en trouver un) ou le Danemark (aucun reportage dans les numéros que j'ai).... Ca fait de la Suède et de la Finlande deux des destinations préférées des reporters de Marie Claire Maison, après, à vue de nez, Paris, la France, l'Italie et l'Espagne.

    Je profite de mon petit recensement de ces 6 reportages pour en faire quelques commentaires... Des commentaires d'amateur complet, mais qui vit sur place, en Finlande.

    Je m'excuse de ne pas avoir beaucoup de photos pour illustrer cette note, il faudra que vous fouiniez dans les Marie Claire Maison chez vous ou à la bibliothèque pour voir de quoi je parle...

    No 409, novembre 2006
    page 137, Suède - Une généreuse simplicité

    Maison de campagne cossue et zen. La facade de la maison me dit tout de suite que ce n'est pas la Finlande, et la décoration le dit aussi, car celle-ci est très classe, c'est un mélange très raffiné de formes, d'époques, de matières, de tons.

    No 410, décembre 2006 - janvier 2007
    page 126, Finlande - La maison du silence

    585b39cce0a011a293becc229cc644a6.jpg

    Résidence secondaire, je suppose... Atmosphère années 80 à l'intérieur de cette demeure, principalement dûe aux murs en lattes de bois clair au mobilier en bois clair lui aussi, et aux formes arrondies du mobilier. Les murs en béton de la cabine du sauna donne une touche plus "moderne", mais pas pour le meilleur. Le sol des pièces est carrelé, ce qui est un choix étrange en Finlande, car même dans une demeure de vacances, on doit se déchausser. L'esprit reste finlandais, sans doute grâce aux bouleaux, au lac, au sauna, et aussi grâce à une certaine absence de style dans la décoration intérieure. Le silence, cet élément essentiel et omniprésent de la culture finlandaise, est dans le titre du reportage, et se retrouve dans le style de la décoration !

    No 411, février-mars 2007
    Rien au sujet de la Finlande ou de la Suède !

    No 412, avril 2007
    page 128, Suède - Belle des bois

    Maison de vacances. Ca pourrait être la Finlande. La décoration est simple, pas franchement imaginative ou risquée, avec des touches agréables (les couleurs vives des fruits et le rouge des petits éléments de cuisine) et des touches un peu trop ostentatoires d'Ikea (siège en plastique dans la salle de bains, panier en plastique pour les bûches, étagère en colonne portée par le mur, etc.). Un peu étonnant pour moi de ne voir, dans cette maison de vacances nordique, aucun élément qui évoque les ancêtres, les temps d'avant le monde moderne. Seule la petite table en bois entre le canapé et les fauteuils parait jouer le rôle de vecteur du monde passé vers le présent, mais je ne connais pas la culture suédoise pour savoir quelle charge sentimentale cet objet contient pour un Suédois. Peut-être qu'un Suédois y verrait immédiatement un élément de mobilier de l'époque viking, ce qui donnerait à cet objet assez de charge pour remplir la pièce. Et c'est une maison de campagne sans sauna (ou alors, c'est un oubli de l'article). L'absence de sauna et l'absence d'élément qui évoque les temps anciens (en tout cas, les temps anciens finlandais, plutôt bûcherons et paysans que vikings), voila 2 faits qui me paraîtraient un peu "étranges" si c'était une maison en Finlande, en tout cas en Finlande finnophone.

    No 413, mai-juin 2007
    page 124, Finlande - Un manoir tout de bois et de traditions

    Maison de famille, assez commode et bien située pour être une résidence principale. C'est assurément rare de voir en Finlande une vieille demeure néo-classique en bois de la 1ère moitié du XIXe siècle, époque où la Finlande venait de passer sous le joug russe. La propriété a conservé une atmosphère aristocrate et russe, ce qui est un peu irréel dans ce pays quasiment mono-culturel et sans aristocratie. Les pièces sont certainement de grands carrés (genre 6 mètres sur 6), comme on faisait à l'époque ; il n'y a qu'à voir la cuisine : 2 frigos, un plan de travail, et on se demande où sont les éviers et la cuisinière.

    Il est fort probable qu'il n'y ait pas de sauna dans cette demeure finlandaise !!! À la reflexion, j'imagine mal que les aristocrates russes du XIXe siècle aient trouvé de bon goût d'aller tout nus et en groupe dans une pièce sombre et chaude où on se fouette mutuellement avec des branches de bouleau, pour aller ensuite se baigner dans le lac dans le plus simple appareil...

    La décoration de l'intérieur de la maison conserve un peu le côté aristocrate (lustres, décoration dans le goût néo-classique), mais pas du tout le côté russe. Tout y est clair, dégagé, en blanc et en couleurs pastel, très finlandais. Il y a des tapis dits "räsymatto" au sol (les tapis traditionnels finlandais), qui sont des objets chargés de valeur sentimentale dans la culture finlandaise. La décoration d'intérieur est un très bon exemple du "bon goût" classique finlandais, élégant mais diablement ennuyeux, surtout avec le gazon à l'anglaise entre la maison et le lac.

    page 194, Suède - Entre terre et mer

    Définitivement plus scandinave que finlandais ! Il n'y a à ma connaissance que Porvoo en Finlande qui puisse être comparé à ce village suédois, et l'aspect des maisons en bois sur le front de mer de Porvoo est très loin d'être saisissant comme celui des maisons de ce village suédois.

    No 414, juillet-aout 2007
    page 172, Finlande - Un été de Robinsons

    fdf19a0c5528fa40174db02eeb01fe24.jpg

    Ah, enfin, voila un superbe exemple de la maison de campagne typiquement finlandaise. Bien sûr, elle est mieux qu'un exemple, plus grande que la moyenne, plus luxueuse, et en fait, elle présente jusqu'à l'idéal les principaux traits de la maison de campagne finlandaise. Il y a bien sûr le sauna, la proximité de l'eau, l'isolement dans la nature, le ponton pour aller se baigner. La maison est sur une île dans un lac (le lac Saimaa, le plus grand de Finlande), et les arbres paraîssent avoir la permission de pousser à travers les portes et fenêtres. Il y a aussi, et c'est très finlandais, le moins de concessions possibles à la modernité. Il n'y a ni eau, ni électricité, et pour que le tableau soit complet, je suppose qu'il y a dans l'île un coin dédié au barbecue, des cages sur la rive qu'on plonge le soir pour attraper le poisson, des cannes à pêches de bonne qualité près de la porte, une hache pour couper le bois, une cheminée dans la pièce principale du plus grand chalet, et le bateau de l'île doit être à rames.

    Le mobilier est puissamment finlandais : chaises et panier en lamelles de bois tressées (technique qui touche la fibre sentimentale de la culture finlandaise), table campagnarde scuptée qui pourrait avoir été décrite dans le Kalevala (la grande épopée nationale finlandaise, reconstituée au XIXe siècle), banquette en bois auquel on a laissé pas mal de ses aspérités naturelles (comme dans les meubles de la cuisine).

    Il y a en Finlande environ 500 000 de ces maisons de vacances, 85% sont au bord de l'eau (lac, mer, rivière), le plus grand nombre n'a pas l'eau courante, et 20% n'ont aucune source d'electricité. Cf cette page de statistiques. Les Finlandais (et moi aussi !) aiment prendre leurs vacances dans de telles maisons, y passer une semaine ou un mois par an, afin de se déconnecter de la société moderne, de communier avec le passé et de se ressourcer. Parfois, c'est une maison de famille, parfois chez des amis, et parfois c'est une maison louée à la semaine. Il y a le choix entre les cabanes les plus primitives et les maisons de campagnes les plus modernes. Et là où je me dis que les Finlandais frôlent le masochisme, c'est quand ils louent ces chalets pour la semaine de Noêl, et qu'ils choisissent les chalets sans eau courante ni électricité. Il faut savoir qu'à Noêl il ne fait jour que de 9h30 à 15h dans le sud de la Finlande (ce qui fait plus de 18 heures de nuit par 24h, et c'est pire au nord), et la température moyenne est de l'ordre de -3 degrés à Helsinki.

     Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez plus, claviotez !

    /Paul 

La dolce vita à Helsinki, dans un appart de 91m2, situé dans le quartier bohème de la ville