Cheminée de salon, épisode 1

Dans le salon, il y a une cheminée. Les propriétaires précédents nous ont dit qu'il fallait la faire inspecter, avant qu'on puisse s'en servir.

D'où la première phase de questionnement : que faire de la cheminée, si on ne peut pas s'en servir, s'il faut la faire inspecter ?

c56618ccc308d401a640b83008d6799f.jpg

On a éliminé l'option qui consistait à s'en servir sans l'avoir faite inspecter. Ce serait idiot de risquer quoi que ce soit pour avoir voulu se faire plaisir avec un bête feu de cheminée. En cas de problème d'évacuation de la fumée, ou de problème dans les tuyaux entre notre étage (le 1er) et le toit (au dessus du 5e étage), on peut se retrouver intoxiqués, ou intoxiquer les voisins.

J'ai suggéré qu'on détruise la cheminée, pour de nombreuses raisons :  mocheté, aucun intérêt historique ou artistique, perte de place, coûteux, dangereux, polluant, salissant. Mais ma femme a refusé.

Elle y a mis une lampe, quelques babioles, des bougies. Et tout celà noircit sous la suie qui n'en finit pas de tomber, même si ca fait des années que la cheminée n'a pas servi.

19efa23d418dc8ce362ea61d792104f3.jpg

Alors, on a fait inspecter la cheminée, de l'âtre à la sortie sur le toit. Ca nous a coûté 150 euros si je me rappelle bien, mais ce serait peu par rapport au coût de la mise en service tel qu'il a été estimé lors de cette inspection : 3000 euros...! C'était plus que ce qu'on pensait, et on a remis la mise en service à plus tard.

D'où la deuxième phase de questionnement : maintenant que la cheminée est inspectée et qu'on n'est pas motivés pour une remise en service, que faire ?

Le sol du foyer est rendu très irrégulier par des cailloux qui sont agrégés au béton de la cheminée, la suie tombe lentement mais sûrement, bref, ce n'est pas un cadeau, cette cheminée.

cb08d4a6dfa0750d93562369e1742032.jpg

Mais j'ai trouvé une bonne solution, qui satisfait ma femme et moi, et j'ai mis cette solution en oeuvre durant ce week-end de mi-mai. Ce sera le sujet de mon prochain billet sur ce blog.

Et vous, qu'auriez-vous fait avec cette cheminée ?

/Paul

Commentaires

  • hei,
    nous sommes fous des cheminées et nous ne pouvions envisager de laisser l'âtre inutilisé: c'est pour cela que nous avions décidé ,il y a cinq ans, de faire refaire le chemisage du conduit de notre maison en normandie / coût = 1.850 €
    nous avons suivi votre histoire et pensons réellement que nous aurions acquis l'appartement que vous habitez (bien que ce soit un 1er étage !) en négociant la réhabilitation de cette cheminée dans le prix d'achat (même si sa taille est relativement modeste).
    une cheminée qui marche,ça n'a pas de prix pour nous !!
    mais vous allez la remettre en service et ça sera donc le pied dans quelques temps !
    à+
    jean-marc + essi

  • Ah, merci pour votre mot, vos infos et votre avis !

    1850 euros pour une cheminée de maison, oh, c'est donc cher aussi en France. C'est vrai que c'est agréable un feu de cheminée, mais on a le chauffage central finlandais dans l'immeuble, ce qui veut dire : entre +20 et +25 degrés l'hiver, alors un feu de cheminée n'a pas l'avantage réconfortant d'être utile en plus d'être agréable... :-(

    La notion d'étage est toujours ambigüe entre la France et la Finlande... D'un point de vue finlandais, on habite au 2e étage. D'un point de vue francais, on est au 1er étage, c'est à dire au-dessus du rez-de chaussée.

    Enfin voilà, on garde la cheminée, et c'est vrai qu'on va sans doute la remettre en service dans quelques années. On va attendre que la phase des travaux de l'immeuble soit clarifiée : coûts de renovation de la plomberie, de la facade, et échéancier des travaux.

    /Paul

Les commentaires sont fermés.

La dolce vita à Helsinki, dans un appart de 91m2, situé dans le quartier bohème de la ville