Helsinki - Finlande - Page 6

  • Design finlandais - Arabia

    Arabia, c'est une marque de porcelaine en Finlande, et une grande marque du design finlandais.

    a10c955ecd2028b7b312efa7462e0c24.jpg

    La première usine a été construite en 1874, au nord de la commune de Helsinki, au lieu dit "Arabia".

    Dès 1876, la production de porcelaine de l'usine représentait la moitié de la production de porcelaine en Finlande. Le succès industriel s'est accompagné d'innovations techniques et d'un grand souci de qualité artistique.

    Une grande liberté artistique d'Arabia fut certainement que le pays était jeune, car doté d'une "conscience" nationale depuis seulement le XIXe siècle, et indépendant depuis 1917. Hormis les impératifs de vente et de mode, il n'y avait pas de canons traditionels à respecter dans le design, il fallait au contraire en créer. On ne verra donc pas de réminiscence de porcelaine XVIIIe ou XIXe dans les produits Arabia : ils ont résolument des formes et des motifs du XXe siècle.

    Une source d'inspiration fut "l'âme finlandaise" telle qu'elle avait été ébauchée au XIXe siècle, avec force évocation de l'âge d'or mythique de la Finlande, celui d'avant les invasions suédoises au XIIIe siècle. Une autre grande source d'inspiration fut les modes dominantes et les thèmes des différentes périodes du XXe siècle, qui furent incorporés sans embarras dans la production.

    J'ai cherché ce qu'il y a dans l'appartement qui vient d'Arabia, et voilà ce que j'ai trouvé.

    0bba159c674b76385ed6d57fa24fbb81.jpg

    Des soucoupes et une tasse à café. La soucoupe à feuilles, en bas à gauche, est de l'époque 1964-1971. Autour de la tasse (époque 1975-1981), les quatre autre soucoupes sont de l'époque 1949-1964. Tout celà à été trouvé au marché aux puces de Valtteri, à côté de chez moi.

    Ma femme utilise les soucoupes quand elle grignote, ou pour proposer petits gâteaux et autres petites choses. C'est bien joli et ces soucoupes se marient bien entre elles.

    2e960b9d9d8b1b22923be0d4c044f3d4.jpg

    Arabia a une licence pour les produits Moumines, et c'est un service très prisé, pas seulement par les enfants ! Ma femme adore utiliser ces 3 objets aux motifs moumines. Les premiers objets Arabia, avec l'image des Moumines, datent de la fin des années 1950.

    2d008caa43eb93d3007473dab1130d55.jpg

    Le passe-thé est stylé (période 1949-1964). Les deux petits souvenirs représentent des bâtiments très connus en Finlande : le château de Savonlinna, et la cathédrale blanche de Helsinki.

    387505e9d6459300649dc78306e4a897.jpg

    À gauche, c'est une reproduction en porcelaine du château de Savonlinna. C'est un objet chiné par le père de ma femme, il y a bien longtemps. J'ai été étonné de constater que cet objet, sans charme pour moi, se vendait entre 60 et 90 euros chez les antiquaires !

    À droite, on reste dans les objets d'antiquaires, avec une assiette de la série "Jupiter".

    a9f91cb137188c54808fa118f5c9028e.jpg

    Un verre à liqueur étonnant, époque 1975-1981. On y lit des mots pour trinquer : "kippis", "skål", "cheers", "prost", "santé" et ca continue sur la même bande, avec les mots écrits à l'envers (il faut retourner le verre pour les lire) : "salute", "kanpai", "nazdarovje", "salud". Le fond extérieur du verre réfléchit comme un miroir. Et le fond intérieur contient la tête d'un diable grimacant.

    4678cff24a02952a45697d61a75716a1.jpg

    Ce verre à liqueur a été trouvé à 10 euros chez un antiquaire, je voulais acheter les 4 verres et la carafe qui allait avec, mais ma femme a pensé que ca ferait trop... Dommage, peut-être. La carafe représentait des groupes d'individus qui semblaient passer une soirée du genre petit noël finlandais, version hommes d'un côté et femmes de l'autre.

    a680a70db97ea172f5b9215a88909cbf.jpg

    Voila mes tasses préférées. Deux tasses à expresso, et au fond à gauche, le même modèle, mais en plus grand, pour les cappuccinos.

    260bf3875bf16a77313b98daca4e7f81.jpg

    Lignes épurées, absence d'anse disgracieuse, absence de motifs. Idée géniale de la soucoupe surélevée, dans laquelle la tasse s'encastre avec aisance, et reste solidement ancrée quand on déplace la tasse en tenant la soucoupe. J'adore ces tasses !

    Et si le bord extérieur de la soucoupe est à peine relevé, c'est d'une part parce que ce n'est pas très nécessaire : il est rare que du café déborde de la tasse, étant donné l'arrimage solide de la tasse à la soucoupe ; et d'autre part, parce que si jamais du café est renversé sur la soucoupe, le liquide finira dans le trou au centre avant de déborder hors de la tasse, car le bord du trou au centre est plus bas que le bord extérieur de la soucoupe.

    Et un dernier détail achève la perfection de l'objet : ces tasses s'empilent sans problème, comme on le voit plus haut, dans la 3e photo de ce billet.

    62d3eb1101462a9073deca567d435486.jpg

    Il est facile de savoir si un produit est d'Arabia, car, à ma connaissance, tous les produits Arabia sont frappés d'un logo.

    228f00890931e87f94824c73ac2d0cff.jpg

    C'est grâce à ces logos que les collectionneurs peuvent avoir une première idée de l'âge de l'objet. Il suffit pour celà de se reporter à ce document PDF trouvé sur le site d'Arabia. C'est grâce à ca que j'ai pû indiquer les périodes des différents objets Arabia que ma femme et moi possédons. Voici les logos les plus récents, et donc les plus courants.

    47fdf80ee29f5fbe1fd9fd5b9301258a.gif

    Si je ne me trompe pas, Arabia est distribué en France par iittala. Iittala est une société finlandaise qui n'a rien à voir avec l'Italie, pas plus qu'Arabia a avoir avec l'Arabie. Cette autre marque sera bien sûr présentée dans ce blog, mais au rythme où je vais, il faudra que vous soyez patients.

    9f84b65797928c9b0f3bfca1e985575f.gif

    Les produits Arabia sont souvent chers, d'autant plus qu'on veut souvent acheter les objets de service de table par lots de 4 ou 6, par séries, par service.

    Quand on a la chance d'être en Finlande, il est judicieux d'aller à une boutique d'usine, notamment le "Arabiakeskus", emplacement de la première usine, à laquelle ont été adjointes des boutiques vendant les produits d'Arabia et d'autres marques finlandaises renommées. L'adresse est Hämeentie 135, à Helsinki, à l'arrêt "Arabiankatu" du tram 6.

    Le choix dans le "Arabiakeskus" est plus vaste que dans les autres points de vente, et c'est notamment le seul endroit où acheter les tasses sans anses que j'aime tant.

    De plus, de nombreux produits y sont proposés avec deux prix : plein tarif, ou réduits de 20% (les étiquettes jaunes). Les produits avec un rabais ont des défauts visuels aux yeux des experts, mais ces défauts sont souvent indiscernables aux yeux du commun des mortels. Ces défauts des objets soldés, c'est par exemple la légère altération d'une couleur par rapport à la couleur souhaitée, ou l'anse d'une carafe qui a fait un petit écart avec la forme recherchée.

    Mais, pour une bonne moitié des objets Arabia présentés dans ce billet, il faudra aller visiter les antiquaires, brocanteurs, marchés aux puces et sites de ventes aux enchères, si vous souhaitez en trouver de la même veine.

    /Paul

  • Il s'est cassé

    Il y a quelques semaines, il s'est cassé.

    Dans l'indifférence de l'évènement et de l'objet, je n'ai même pas pensé à en prendre une dernière photo. Pourtant, en Finlande, l'usage est de prendre des photos lors des enterrements. Mais je digresse. En fouillant après coup dans mes archives, j'en ai trouvé une photo, quand il était encore valide.

    3bd7b5f5cce1bde6dbd34b11d3309385.gif

    C'était un tire-bouchon blanc, du genre qu'on nomme "à deux crans", "à double levier", à "ailettes", et plus communément "un Charles de Gaulle". Il a cassé, à l'endroit indiqué par des pointillés, lors d'une banale ouverture de canette de bière.

    63a3917f38a8cb9ae3ab01d01756f266.gif

    La première chose à laquelle j'ai pensé, c'est l'étonnante faiblesse de l'objet au point où il s'est cassé, et l'impossibilité totale d'utiliser cet objet, ou de le réparer, une fois que ce point faible s'est brisé. Un sacré défaut de conception ! Et il est parti à la poubelle.

    J'avais acheté cet objet il y a quelques années (sans doute il y a 6 ans), et j'ai été un peu étonné que cet objet se casse lors d'un usage normal. Je ne l'avais pas vu vieillir, il n'avait pas perdu de sa couleur ou de sa facilité d'usage.

    Suis-je maintenant si vieux que certains des objets autour de moi sont en fin de vie, alors que dans mes yeux, ils sont encore solides et flambants neufs, comme quand je les avais achetés, hier ?

    Comme on dit d'un ex, s'il s'est cassé, c'est qu'il ne valait sans doute pas grand chose. Ca me rassure. Je n'aimerais pas que les objets que j'aime vraiment me lachent. Hormis quelques verres et assiettes, je ne vois pas quel objet que j'ai acheté et couvé se serait cassé ; en tout cas, parmi les objets de valeur et dont on s'attend à ce qu'ils durent toute une vie, sans qu'on se lasse d'eux, et eux de nous.

    À ce tire-bouchon, je préférais le tire-bouchon de sommelier que ma mère m'avait offert il y a quelques années, pour un Noël ou un anniversaire. C'est un outil bien plus commode pour ouvrir une bouteille ou décapsuler une cannette, la prise s'ajuste mieux, surtout sur les bouchons récalcitrants. L'outil possède aussi une petite lame pour découper le papier qui enserre le bouchon des bouteilles. Il prend moins de place. Et il est bien plus solide.

    9c1d21d0f02a2f5dbfc0ddd3de070ca5.jpg

    Alors, pour ouvrir cette cannette fatale, pourquoi ai-je pris le tire-bouchon blanc plutôt que le tire-bouchon de sommelier ? Était-ce parce que, selon une loi bien connue en économie, la mauvaise monnaie chasse la bonne ? Non, la réponse est simple, et relève d'un point de design qui donnait finalement un avantage à ce malheureux tire-bouchon que je n'ai jamais beaucoup aimé : suspendu à un crochet, il était bien plus facile à décrocher et raccrocher que le tire-bouchon de sommelier !

    Conclusion : il faut que j'achète un décapsuleur du modèle le plus plat et le plus basique qui soit : solide et facile à décrocher et raccrocher.

    Voila, c'est fou ce que ca peut me faire méditer, un tire-bouchon qui se brise.

    /Paul

La dolce vita à Helsinki, dans un appart de 91m2, situé dans le quartier bohème de la ville