coin oriental

  • Comment faire un coin oriental chez soi

    Il y a quelques jours, j'ai passé l'aspirateur dans le coin oriental que ma femme et moi avons installé dans l'appartement. J'en ai profité pour faire une série de photos qui montrent, en 8 étapes, comment ce coin oriental est construit.

    medium_CIMG9125.jpg
    C'est un coin chaleureux, dans lequel on vit au ras du sol. C'est adapté pour s'allonger avec un livre, s'amuser avec des enfants, et, surtout, pour créer un espace très convivial avec les invités, que ce soit pour une tasse de café dans l'après-midi, ou pour passer une soirée jusqu'à pas d'heure, dans un joli méli-mélo de couleurs et de confort.

    Originellement, ce coin oriental était installé dans le séjour de notre appartement précédent. C'était un séjour difficile car il faisait 7m50 sur 3m50, et il n'avait qu'une fênetre, situé à un des côtés de 3m50. On avait installé le coin oriental à l'autre bout du séjour, qui était un coin un peu "mort" jusqu'à ce qu'on ait la bonne idée.

    ---------------------------------------------------------------------- 

    1ère étape:  Nettoyer l'espace
     
    Pour faire un coin oriental, il faut bien sûr avoir un coin de libre dans son appartement. Ce coin mesure chez moi (et ma ma femme) environ 2m80 sur 2m. Il fait partie du séjour, dont la longueur est de 8m40, et la largeur de 3m20 à 5m ; le coin oriental est dans la partie du séjour la plus large.
     
    Le plancher en bois blond date de la construction de l'immeuble : 1911 ! C'est presque dommage de le couvrir par des tapis et des coussins, mais je me console en me disant que je peux en voir une assez bonne surface dans le reste de l'appartement, et je sais que les parties recouvertes sont un trésor caché et protégé, que je pourrai exhumer quand je voudrai. 
    medium_CIMG9101.2.jpg

    ---------------------------------------------------------------------- 

     2e étape : placer un meuble dans le coin
     
    Le premier meuble que je mets dans le coin oriental est celui qui est la source de lumière quand il fait nuit. C'est un meuble indien "creux", de 46 cm de diamètre et 47 cm de hauteur, sous lequel j'ai glissé une lampe "oeuf" achetée par ma femme à Habitat lors d'un voyage à Paris. J'ai aussi installé sous le meuble la multiprise avec rallonge, ce qui permet de n'avoir qu'un fil électrique qui court le long du mur du fond. Sur le meuble, il y a une lanterne du genre marocaine, dans laquelle j'ai installé une douille et une ampoule (ce qui ne fut pas simple...) Il y a aussi une lampe couleur cuivre, clipée sur un bord du meuble ; cette lampe possède un long cou très flexible, et l'ampoule hallogène est très forte : c'est une lampe pour lire.
     
    C'est assez important de mettre la lumière dans la partie la moins accessible du coin oriental. La lumière attire quand elle est douce, et on va naturellement se mettre d'abord à côté de la lumière (et donc au fond du coin) plutôt qu'au bord le plus près du coin oriental quand on y arrive.
    medium_CIMG9103.2.jpg

    ---------------------------------------------------------------------- 

    3e étape : mettre des tissus anti-dérapants

    Sous un tapis, il est toujours préférable de mettre ce genre de tissus anti-dérapants. Ca empêche les tapis de se transformer en tapis glissants, voire en tapis volants. Pour l'usage qu'on fait du coin oriental, c'est à dire s'asseoir à une demi-douzaine par terre, je ne mettrai jamais trop de ces tissus.
    medium_CIMG9104.2.jpg

    ---------------------------------------------------------------------- 

    4e étape : première vague de coussins sur le bord
     
    Autour du coin oriental, je dispose des coussins plats (40cm x 40cm) sur lesquels on pourra s'asseoir. Ils sont assez confortables pour qu'on dorme dessus, ce qui arrive aux invités qui préfèrent dormir dans l'appartement entre 5h et 9h du matin, plutôt que de prendre un taxi de nuit.
     
    Je mets aussi des coussins en forme de gros boudins, qui sont confortables pour le bas du dos quand on est assis dos au mur, qui permettent de poser un coude ou deux selon la manière dont on est assis, de poser la tête quand on est allongé... 
    medium_CIMG9107.2.jpg

    ---------------------------------------------------------------------- 

    5e étape : on pose le tapis

    Primordial dès lors qu'on veut "conquérir" le sol pour s'y poser, il faut un bon tapis, bien doux (donc, pas un kilim !), et un peu pesant pour qu'il reste bien au sol. J'ai mis mon tapis afghan, 2m x 1m26, et à vu de nez dans les 6 kilos. Ce gros rectangle de couleurs sombres donne une base, un aspect "terre" au coin oriental. Et vu l'usage du coin oriental (passer du temps avec des enfants, passer une soirée avec des amis), il vaut mieux qu'il soit d'une couleur qui ne craigne pas les tâches ! Je me souviens que de la bière et du vin sont tombés dessus, mais je ne serai pas surpris qu'une analyse poussée révèle bien d'autres choses.
     
    Le tapis, qui est bien sûr tissé main, est typiquement afghan, avec son fond rouge et des motifs de fleurs stylisées, de couleur bleu foncé (presque noir). Il n'est pas de la meilleure qualité, car il a 2-3 petites bosses dans sa bordure nord... mais ce n'est pas grave du tout, car ces bosses seront recouvertes par des coussins. Les motifs du tapis sont répétitifs, sans médaillon central, il n'y a donc pas de problème à poser une table basse au centre du tapis.
    medium_CIMG9108.2.jpg

    ---------------------------------------------------------------------- 

    6e étape : deuxième vague de coussins
     
    Maintenant que le tapis est posé, on peut rajouter une 2e rangée de  coussins. Les coussins plats faisant 40cm de côté, la largeur de 2 rangées de coussins est de 80cm, ce qui est suffisant pour s'allonger confortablement, ou s'asseoir en tailleur.
     
    Bien sûr, si j'avais la place, je n'aurai pas recouvert partiellement le tapis... Mais ca aurait fait un espace de 3m10x2m50, ce qui ne tenait pas. Si j'avais pû, j'aurais aussi mis une double rangée de coussins plats tout autour du tapis : 3m90x3m30. Malheureusement, mon appartement actuel n'a pas la taille du palais Topkapi, celui des sultans de l'empire ottoman.
     
    medium_CIMG9112.3.jpg

    ---------------------------------------------------------------------- 
     
    7e étape: encore plus de coussins ! Et on pose le pied de la table
     
    Le coin est presque terminé quand on a mis le tapis et tous les coussins. Il manque quand même quelque chose : une table basse autour de laquelle on peut s'installer.
     
    Voila les pieds de la table basse. Ces pieds sont malheureusement un peu volumineux, et empêchent de s'allonger autrement qu'autour de la table.
     
    medium_CIMG9115.2.jpg

    ---------------------------------------------------------------------- 

    8e et dernière étape : on pose le plateau de la table basse 
     
    On pose le plateau en cuivre de la table basse (94cm de diamètre), et voila ! Le coin oriental est achevé. Il ne reste plus qu'à s'y installer
     
    Le plateau en cuivre est de famille, il a été acheté au poids par mes grands-parents dans les années 1960, dans un souk de Damas, en Syrie, du temps où la famille de mon père vivait au Liban. Parmi les objets dont je dispose, c'est le seul qui a appartenu successivement à un de mes grands-parents et à un de mes parents. Les pieds du plateau ne sont pas les pieds originaux. Les pieds originaux, de bien meilleur qualité, sont dans mon grenier. Si j'ai acheté des pieds moins bien pour le plateau, c'est parce que les pieds de ce genre de plateau sont une dizaine de centimètres trop haut si on est au ras du sol ; il a fallu que je les scie.
     
    Attention, il est important pour ce genre de plateau que le tapis soit de couleur unie, de préférence sombre. Ce plateau  "disparaitrait" s'il était posé sur un tapis au fond clair, ou un tapis avec des motifs trop colorés ou compliqués. Visuellement, la masse jaune cuivre du plateau répond à la masse rouge sombre du tapis, ca s'équilibre et le plateau est mis en valeur. De plus, sur un tapis aux motifs savants, et avec médaillon central, ce plateau large cacherait ou "abimerait" visuellement ce qui ferait le charme d'un tel tapis.
    medium_CIMG9119.2.jpg

    On peut tenir à plus d'une dizaine autour de la table, mais le bon nombre est plutôt de 7-8 personnes au maximum. Quand on est plus de 3-4, je rajoute des coussins plats autour du plateau en cuivre, ca permet aux convives de délimiter les places, et plus précisemment : leurs places.
     
    Personnellement, j'aime ce coin parce que j'aime vivre près du sol, que ce soit pour manger, lire, m'allonger ou jouer avec des enfants. J'aime aussi sentir mes tapis, les voir de très près : j'adore les tapis ! Un bon tapis oriental, c'est un plaisir toujours neuf pour les yeux, un entrelac élaboré de détails et "d'erreurs". Et c'est très agréable au toucher. Ma femme et moi aimons les couleurs que ce coin donne à l'appartement, et les diverses impressions d'Orient qu'il donne (meuble et coussins indiens, plateau en cuivre syrien, lanterne marocaine...). Quand il fait nuit à Helsinki, que la lumière émane du meuble dans le coin et renvoie les couleurs chatoyantes des coussins et de la table, laissant une bonne moité du coin oriental dans la pénombre, c'est un peu féérique. Ma femme aime aussi ce coin parce que pour discuter et s'amuser avec des amis, c'est bien mieux que d'être assis à une table, dans des fauteuils, ou dans des canapés qui se font face. On peut bouger, changer de place, de position, s'échanger les instruments de musique, se faire passer les petites choses à grignoter et les bouteilles de vin. On n'y est pas figé comme sur un chaise, engoncé comme dans un fauteuil. Ma femme adore la convivialité et l'énergie qui se dégage lorsqu'elle s'y retrouve avec des amis, elle adore qu'on s'y sente bien à 2-3 comme à 8.
     
    Toutes les 2-3 semaines, je vide entièrement l'installation, je tapote les coussins, je passe l'aspirateur sur le plancher en bois, et je refais le coin en passant au passage l'aspirateur sur le tapis (avec l'aspirateur à la puissance minimale pour le tapis, bien sûr) . Ca ne prend pas trop de temps, quand on connait le puzzle par coeur.
     
    Les éléments:
     - coussins plats : entre 10€ et 15€ chacun, dans les magasins de la chaine Indiska.
     - coussins polochon : acheté à Ikea. Certains sont mous (rembourré avec des plumes), d'autres dans une mousse synthétique plus dure.
     - housse des coussins polochons : achetés à Indiska.
     - meuble indien (ou pakistainais !?) dans le coin : acheté dans un des magasins de la chaine Intiaan Bazaar, pour 100€.
     -  lanterne marocaine : acheté je sais plus où (Indiska ?); bricolée pour qu'elle contienne une douille et une lampe
     - lampe "oeuf" au sein du meuble indien : acheté à Habitat, Paris, lors d'un voyage.
     - coussins oreillers : certains sont d'Indiska, d'autres d'ailleurs.
     - tapis afghan : acheté à Helsinki, ~350€.
     - pieds du plateau en cuivre : acheté pour 18€ dans un magasin près de Montmartre (toujours lors d'un voyage touristique).
     - plateau en cuivre : acheté à Damas dans les années 1960 par mes grands-parents. 
     - rallonge avec interrupteur, qui permet d'allumer et d'éteindre les différentes lampes dans le coin d'un seul coup, sans avoir à aller dans le coin : acheté dans un des magasins de la chaine Clas Ohlson
     
    C'est indiscutablement la partie emblématique de tout l'appartement. Je me souvient d'une invité qui s'étonnait qu'on appelle ce coin le "coin oriental", parce que selon elle, c'est tout l'appartement qui est oriental. Elle n'avait pas tort... Je me souviens aussi des collègues indiens que j'ai parfois invité à diner étaient très étonnés par la décoration pleine d'objets indiens dans l'appartement ; et je me rappelle aussi qu'un des collègues indiens n'a pris qu'une photo lors de la soirée où il est passé diner : une photo de ce coin oriental.
     
    Les plus observateurs auront remarqué un bout de tapis remarquable en "bas" des images, et des espèces de rideaux le long des murs... J'y reviendrai dans un prochain message. Pour l'heure, je vais me coucher, il se fait tard à Helsinki. Et je vous remercie d'avoir lu ce long message jusqu'au bout ! N'hésitez pas à donner vos commentaires ou à poser des questions, j'y répondrai volontiers.

La dolce vita à Helsinki, dans un appart de 91m2, situé dans le quartier bohème de la ville