kaamos

  • Survivre à l'hiver nordique

    Ce qui est le plus pénible, dans les hivers nordiques, c'est l'absence de lumière.

    Croyez-le ou non, mais il n'y a eu que 20 heures de soleil en décembre 2007, dans la région de Helsinki, c'est à dire moins d'une heure par jour. Le reste du temps, le soleil était sous l'horizon ou caché derrière un ciel gris de nuages, à peine au dessus de l'horizon.

    Cette absence de lumière est déprimante, fatigante. J'en ai surtout souffert durant mon premier hiver en Finlande, celui de 2002-2003, car je n'avais pas cherché à pallier l'absence de lumière. Durant les 5 hivers suivants, j'ai expérimenté plusieurs méthodes pour retrouver de l'énergie et atténuer la déprime hivernale.

    1ère méthode : la lumière brillante (luminothérapie)

    Voila la première méthode qui vient à l'esprit. Ca peut paraître un peu folklorique de passer 10-30 minutes, le matin, devant une lampe qui éclaire fort, mais ca marche.

    1bbfdc155b3eed18e49181c943b48472.jpg

    Sur la photo ci-dessus, je respecte le mode d'emploi, car je me suis placé à côté de la lampe, et je l'ai dans mon champ de vision, sans la regarder directement ; et j'utilise ce moment pour prendre mon café, pour lire.

    Ca réveille bien, ca donne de l'énergie, et ca aide le corps à produire de la vitamine D. Un tel appareil coûte environ 150€, et il n'est pas gourmand en électricité. Il a l'avantage d'être utilisable pendant des années et par plusieurs personnes à la fois.

    De plus, cet appareil peut être utilisé pour les problèmes d'insomnie ou de décalage horaire. De manière triviale, il peut aussi être utilisé pour avoir un bon spectre de couleurs sur des photos d'intérieur, ce que j'ai fait plus d'une fois pour ce blog !

    2e méthode : manger, boire et autres apports nutritionels

    L'absence de lumière ayant pour conséquence une baisse de forme et un manque de vitamine D, on peut y pallier en se penchant sur son assiette, et en essayant de manger régulièrement des aliments riches en vitamine D, comme par exemple les poissons graisseux, tels le saumon. On peut aussi absorber les vitamines sous forme de pilules, comme celles sur la photo ci-dessous.

    998f791838abfecfa3b40937f2a5831a.jpg

    En ce qui me concerne, je prends une pilule de multi-vitamines par jour pendant l'hiver, et ca me réussit très bien, depuis 2 hivers. Ca a l'avantage de ne prendre que 5 secondes de mon temps quotidien ! Du coup, je me passe de l'appareil à lumière brillante.

    3e méthode : on se casse au sud !

    Bien sûr, si on peut se le permettre, la meilleure solution est d'aller passer une semaine ou deux dans un pays ensoleillé. Quand on vit dans les pays nordiques, le moment le plus judicieux de l'année pour aller visiter le sud, c'est en novembre et décembre.

    e039832d195204be7cb38e6e2417bca8.jpg

    Une ou deux semaines dans un pays très ensoleillé, ca peut recharger les batteries pour un mois ou deux !

    4e méthode : soigner les détails

    a143feabeb541cfec2b2e6e867ffcbb3.jpg

    Enfin, parmi les petits détails qui peuvent faire une différence, ca peut aider d'avoir un intérieur chaleureux. Il faut se sentir bien chez soi, parce que l'hiver, on passe beaucoup de temps chez soi. J'illustre ca avec des figurine en porcelaine ou faïence, car elles apportent de la sérénité, de la présence.

    Absence de soleil et de neige

    Dans la région de Helsinki, la période la plus pénible s'étale d'octobre à fin décembre. On commence à en sortir quand la neige arrive et reste. Mais cette année, comme en 2005, 2006 et 2007, la neige se fait attendre. On est à la mi-janvier, et la neige n'a pour l'instant fait que de courts passages dans le sud de la Finlande !

    /Paul

  • Les petites lumières de Helsinki

    Quand, à la nuit tombée, on se promène dans les rues de Helsinki, on peut voir des petites lumières aux fenêtres des appartements, même quand l'obscurité des fenêtres semble indiquer qu'il n'y a personne dans les pièces derrière les fenêtres. On pourrait croire que ces petites lumières sont principalement pour l'agrément des passants... et c'est bien le cas !

    C'est particulièrement visible l'hiver, surtout en décembre, quand la nuit tombe entre 15h et 15h30 à Helsinki, et que la neige n'est pas encore là pour compenser partiellement l'absence de lumière. Les Helsinkiens, et je suppose aussi les Finlandais et les habitants des autres pays nordiques, laissent des petites lumières allumées dans les pièces, pour égayer la longue obscurité de l'hiver. Et ils se font un peu un devoir de mettre des petites lumières à leurs fenêtres pour rendre la rue plus jolie en cette période triste et sombre. Ce n'est pas systématique, bien sûr, ce n'est pas à toutes les fenêtres, loin de là, mais ca se voit fréquemment, surtout dans les quartiers résidentiels. Ce n'est certainement pas un hasard si le jour de la fête nationale finlandaise, le 6 décembre, la tradition est d'allumer 2 bougies devant chaque fenêtre quand la nuit est tombée.

    On utilise aussi des bougies pour égayer l'obscurité, mais les bougies ont le gros défaut d'être un risque d'incendie, particulièrement quand il n'y personne dans la pièce pour les surveiller.

    Dans notre appartement, il y a aussi des petites lumières aux fenêtres, elles sont souvent allumées quand la nuit est tombée, et on les éteint quand on va se coucher. Ma femme aime beaucoup ces lumières, alors on en a mis un peu partout dans l'appartement, et pas seulement aux fenêtres.

    -----------------------------------------------------------
    Ci-dessous, une des deux fenêtres du grand salon.

    medium_01_salon.jpg

    ------------------------------------------------------------
    Ci-dessous, la fenêtre du petit salon
    medium_02_grande_chambre.jpg
    ------------------------------------------------------------

    Ci-dessous, la fenêtre de notre chambre 

    medium_03_chambre.jpg
    ------------------------------------------------------------
    Ci-dessous, une photo de l'entrée (pas de fenêtre !)
    medium_04_entree.jpg
    ---------------------------------------------
    Ci-dessous, trois photos du salon (mais pas aux fenêtres !)
    Dans la première photo, les lumières sont posées sur un vieux cadre de fenêtre acheté chez un antiquaire.
    medium_05_salon.jpg
    medium_06_salon.jpg
    medium_07_salon.jpg
    -----------------------------------------------------------
    Ci-dessous, une photos du couloir.
    Les lumières sont posées sur un vieux cadre de fenêtre acheté chez un antiquaire. 
    medium_08_hall.jpg
     -----------------------------------------------------------
     Ci-dessous, une photo de la bibliothèque.
    La guirlande de lumière est posée autour d'un miroir indien.
    medium_09_bibliotheque.jpg
    -----------------------------------------------------------
    Ci-dessous, une photo du lit dans notre chambre.
    medium_11_chambre.jpg
    -----------------------------------------------------------
    Ci-dessous, une photo du sauna.
    medium_10_sauna.jpg
    La dernière photo, juste ci-dessus, montre une des deux petites lumières du sauna... Contrairement aux autres pièces, les petites lumières y sont la seule lumière.
     
    Et une petite précision : ces lumières sont souvent vendues sans interrupteur. Il faut donc avoir un minimum de sens du bricolage, afin d'en poser un. Un interrupteur à poser sur un fil électrique ne coûte pas très cher, il suffit en général d'un petit tournevis et d'une paire de ciseau pour l'installer... et il faut bien faire attention à ce que la lumière ne soit pas branchée quand on lui bricole un interrupteur !
     
    Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à les poser, j'y répondrai volontiers !
     
    /Paul

La dolce vita à Helsinki, dans un appart de 91m2, situé dans le quartier bohème de la ville