noir

  • Design finlandais - Aalto et Artek

    Parler du design finlandais, c'est presque trop facile pour quiconque connait son b.a.-ba du design.

    On peut gloser longtemps sur la sobriété dans le design finlandais, la recherche de l'élégance épurée. On peut louer par le détail la solidité et l'usage pratique des meilleurs produits. On peut s'extasier devant ces objets qui coûtent souvent une fortune, qui paraissent à première vue sortir d'un magasin Ikea, mais qui se révèlent indiscutablement d'une qualité bien supérieure (il vaut mieux, vu le prix...)

    Mais je ne suis pas designer. Je ne peux pas oser parler du design finlandais en général. Par exemple, ce qui est écrit dans cette page de www.ranska.net est déjà bien au-delà de ce que je pourrais écrire. Néanmoins, je peux présenter le design finlandais d'un point de vue pertinent pour ce blog : du point de vue de chez ma femme et moi.

    C'est une série sur le design finlandais que j'entame, car rien que du point de vue de chez ma femme et moi, il y en a sous de nombreuses formes.

    Pour commencer cette série, placons les projecteurs sur Alvar Aalto (1898-1976), le designer et architecte finlandais le plus connu de Finlande.
    46ff0f9f1a7d3119dd64810157539b39.jpg

    Ici, Alvar Aalto est respecté pour les objets qu'il a concu, mais vraiment pas franchement aimé pour les bâtiments qu'il a construit. Un peu comme Le Corbusier. Un collègue helsinkien m'a même affirmé qu'Aalto était le seul architecte nommément détesté par énormément de Helsinkiens, ce que je comprends au vu des oeuvres locales ; mais n'étant pas né ici, je me garderai bien d'exprimer mon opinion devant un public aussi vaste et hétérogène que celui de l'internet.

    Revenons-en aux objets d'Alvar Aalto, de sa femme Aino Aalto (1894-1949), et de Artek, la société de meubles créée par Alvar Aalto. Et voyons voir ce qu'il y a chez nous de tout ca.

    670aa35c3eb9c2297f2e160597904578.jpg

    Le petit lapin s'appuie sur un modèle du vase Savoy (1936), oeuvre symbolique de Alvar Aalto, au point qu'on l'appelle communément le vase Aalto. Il existe en différentes couleurs et en différentes tailles ; celui sur la photo est de taille inférieure au modèle classique.

    Devant Winnie l'Ourson, il y a une sorte de vide-poches (ou coupelle) qui reprend la forme légendaire du vase Aalto.

    Le dessous de plat en bois est postérieur à Alvar Aalto, et c'est bien sûr un clin d'oeil au vase Savoy.

    6a6526c9559a7e843268281fccee3c03.jpg

    Les verres colorés sont d'Alvar Aalto, et la coupelle, très années 80 selon moi, est d'Aino Aalto. Je n'aurai pas deviné pour ces objets en verre, si ma femme ne me l'avait dit quand je lui ai demandé ce qu'on avait de Aalto à la maison. Pour elle qui est finlandaise, ca fait partie de la culture générale de base de connaître les objets des Aalto.

    Voila voila. Serait-ce tout !? Alvar Aalto est le designer le plus connu de Finlande, et nous n'aurions chez nous que quelques verreries et un dessous de plat ?

    En fait, non, il y a un objet "majeur" d'Artek (la société d'Alvar Alto) chez nous. Non, non, ce n'est pas le cultissime tabouret E60, qu'on voit sur la photo ci-dessous.

    521d614a6deac61badba798c3de24601.jpg

    Saurez-vous retrouver l'objet Artek dans la photo ci-dessous ?

    53f659a68bd1f1a67d73216da000c4a3.jpg

    Facile, non ? Surtout après que j'ai montré une photo du cultissime tabouret E60.

    L'objet d'Artek sur la photo, c'est bien sûr la table P90B au plateau noir dans le coin.

    Je l'ai achetée quand j'étais célibataire. Je venais de m'installer à Helsinki, dans un petit studio de 25m2, il me fallait une table pour manger et poser mon ordinateur. Par nostalgie, je cherchais une table genre bistrot parisien avec pied en fonte et plateau en marbre. J'ai trouvé cette table, qui était très proche de ce que je cherchais, et que j'ai tout de suite aimé. À l'usage, je m'y suis beaucoup attaché. J'adore le linoleum noir du plateau, et le cercle en bouleau qui délimite le bord. Et c'est de la très bonne qualité : un jour où j'avais laissé allumé des bougies plates cerclées d'alu sur la table, la chaleur des bougie a laissé des marques et a franchement gondolé le plateau. J'ai crû que la table était foutue, mais non, le temps passant, les marques ont disparu, les ondulations sur la plateau se sont aplaties, et elle redevenue comme neuve !

    cc37005ee227abebb3e1bc142e2aab0d.jpg

    Elle est assez grande pour servir de petite table à manger, car avec ses 75cm de diamètre, on peut y manger à quatre sans problème. Mais maintenant, on l'utilise simplement comme desserte, à côté de la table à manger. En fait, le choix de décoration de l'appartement ayant fortement changé depuis que je suis avec ma femme (le style indien étant un bon compromis entre nos désirs respectifs), cette malheureuse table n'a plus vraiment sa place chez nous... Ma femme a même suggéré qu'on la mette au grenier, ce à quoi je me suis catégoriquement opposé. Je préfère qu'elle jure avec le reste, plutôt qu'elle croupisse au grenier.

    J'ai encore la facture de cette table : achetée le 29 avril 2002, pour 549 euros. Je sens que d'ici quelques années, voire quelques mois, elle va finir sur le site finlandais de ventes aux enchères, www.huuto.net, et ca me désole d'y penser. On s'attache aux objets remarquables, même s'ils ne "collent" plus.

    /Paul

La dolce vita à Helsinki, dans un appart de 91m2, situé dans le quartier bohème de la ville