rauli badding somerjoki

  • Le charme discret des Finlandais

    Le charme discret des Finlandais, c'est une soirée thématique sur Arte, le jeudi 3 avril, de 22:25 à 01:30 (172mn).
    bf90ebd777f4df32f7ab563f50794258.gif
    Ca commencera par un documentaire au sujet du sauna, élément clé de la culture finlandaise. Suivra un documentaire dont je ne sais pas grand chose. Et enfin, un très bon film de Kaurismäki : Au loin s'en vont les nuages.

    Voila la présentation copié-collé du site d'Arte :

    Pays des forêts sans fin, des aurores boréales et du sauna, la Finlande est aussi le royaume du téléphone mobile. À l'occasion de l'ouverture de la saison culturelle finlandaise, ARTE met le cap au nord.

    22:25 - Sauna, les Finlandais l'aiment chaud
    (Finlande, France, 2007, 53mn)
    Résumé : Si l'idée de partager votre nudité avec des inconnus dans un bain de vapeur vous glace, acceptez cette invitation à découvrir l'art du sauna finlandais - et l'âme du peuple qui en est si friand.

    23:25 - Un Finlandais, un vrai...
    (Finlande, France, 2007, 29mn)
    Résumé : Le Finlandais est réservé et mélancolique, dit-on. Mais il est loin d'être dénué de sentiments, et encore moins d'humour et d'autodérision. Portrait de la population mâle de ce pays nordique.

    23:55 - Au loin s'en vont les nuages
    (Finlande, 1996, 93mn, VOSTF)
    Résumé : Un film "néoréaliste" sur le chômage, signé par le chef de file du cinéma finlandais. Sans pathos, énergique et burlesque!
    958bd515d967aed2da456dcbc7e9c806.jpg

    Ce film de Kaurismäki est une des raisons qui m'ont poussé à venir en Finlande, car j'en ai adoré l'humour, la manière de vivre des Finlandais telle qu'elle était présentée.

    Le film regorge de scènes finement observées de la société finlandaise, on y voit les attitudes des Finlandais face à la vie, leurs manières si particulière de vivre ensemble, d'agir et de communiquer sans avoir à se parler, d'affronter avec un courage silencieux les difficultés de la vie, et avec un humour très décontracté.

    Il y a beaucoup de scènes extrêmement descriptives des Finlandais, et celle que je chéris entre toutes, c'est précisement une scène de déco : le mari et la femme sont assis sur leur canapé, ils contemplent en silence, avec une émotion rentrée, l'étagère vide qu'ils viennent d'acheter et d'installer dans leur logis. Et au bout d'un moment de silence contemplatif, le mari dit à sa femme, avec une sorte de fierté émue et une bonne dose d'humour finlandais, quelque chose comme : "Et un jour, on aura même assez d'argent pour acheter quelque chose à mettre dessus." Acquiescement silencieux de sa femme. Triste et drôle, poignant.

    017e0c695682b5deca4f6386fa446cd1.jpg
    Le titre de ce film est tiré d'une chanson finlandaise remarquable de 1970, qui n'est pas un tango finlandais, contrairement à ce qu'on peut lire ici ou là, et qui a été écrite par Jani Uhlenius (musique) et Jarkko Laine (paroles). Vous pouvez l'écouter là : youTube - Pilvet karkaavat, niin minäkin, dans son interprétation originelle. J'espère que vous saurez distinguer, en dépit de la barrière de la langue, la chaleur, la tendresse et la tristesse de l'interprétation de Rauli "Badding" Somerjoki. C'est une ballade rock, comme le sont les meilleurs morceaux de Somerjoki.
    738f3be38032d2a94c981bf2e4cc5f21.jpg

    De ce chanteur culte en Finlande, il y par exemple son premier album Muotokuva ("Portrait" en francais) dont on voit la jolie pochette ci-dessus (mais, musicalement, un peu trop rockabilly pour moi), et je recommande surtout cette compilation de la série Lauluja rakastamisen vaikeudesta, qui comprend presque tous les classiques.

    825d0a036b79721f1447fd6bb3ddd695.jpg

    "Pois kauas pilvet karkaavat, niin minäkin" : au loin s'en vont les nuages, eh bien moi aussi... Pour les Finlandais qui me lisent en France, voilà les paroles en finlandais... et un petit coup de nostalgie à coup sûr :

    En tiennyt, mitä sain kun tanssiin sinut hain.
    Soi biisi rytmikäs, sä sanoit: Lähemmäs.
    Jäi piiloon kaikki muu kun pilveen eksyi kuu,
    ja puisto hämärtyy ja löytyy jostain syy.

    Käy bändi tauolle, mä pyydän saatolle.
    Sä hiljaa naurat vaan, muut kääntyy katsomaan.
    Viel ilta kesken on, soi levy tauoton,
    on pakko odottaa kuin kuuta nousevaa.

    Mut kauas pilvet karkaavat, turhaan niitä tavoitat.
    Kauas pilvet karkaavat, niin minäkin.

    Mut kauas pilvet karkaavat, aivan turhaan niitä tavoitat.
    Pois kauas pilvet karkaavat, niin minäkin.

    En tiennyt, mitä sain kun tanssiin sinut hain.
    Kuin oisit muuttunut, et enää nauranut.
    Mä katsoin taakseni, kuu esiin purjehtii,
    sen loiste kimmeltää ja minut hämmentää.

    Sa seisot siinä vaan kuin kaunein kukka maan.
    Jos vielä hetkisen sua tarkkaan katselen,
    niin varmaan katoat kuin unet ihanat,
    ja haihtuu lumous, ei jää kuin kaipaus.

    Mut kauas pilvet karkaavat, turhaan niitä tavoitat.
    Kauas pilvet karkaavat, niin minäkin.

    Mut kauas pilvet karkaavat, aivan turhaan niitä tavoitat.
    Pois kauas pilvet karkaavat, niin minäkin.

    La seule traduction que j'ai trouvée sur le net, c'est celle là : http://www.kmatsum.info/suomi/laulu/Pilvet_karkaa.html
    Quand on sait que les ballades de Somerjoki sont très prisées par les Finlandais lors des karaokés, et que le karaoké est un élément notable dans les cultures finlandaise et japonaise, on se dit que ceci explique sans doute celà... c1d74d14f141eb1060ac7cf491e56f6c.jpg

    /Paul

La dolce vita à Helsinki, dans un appart de 91m2, situé dans le quartier bohème de la ville